-A +A
30.01.2019
Salle 410B (Halle aux Farines)

Jing Xie : Du corps à la corporisation - La possibilité d’aborder le monde de l’expérience en dépassant la dualité corps/esprit

Sous la direction de François Jullien

En partant d’une réflexion sur la vision chinoise du « corps », cette thèse se propose d’explorer la notion chinoise de « corporisation » (tizhi 体之 qui est le plus souvent traduite par l’« incorporation » ou l’« expérience incorporée »). Notre travail comprend deux parties. Dans la première partie, la thèse se concentre sur les particularités de la vision du corps dans la pensée chinoise. Notre recherche analyse l’évolution sémantique de notions importantes dans la langue chinoise et questionne les conditions de l’existence de la dualité corps/esprit dans la philosophie occidentale. Dans la deuxième partie, nous nous demandons pourquoi la corporisation est possible dans la pensée chinoise et comment elle peut s’opérer. Ce que nous avons l’intention de montrer, à travers une approche interculturelle qui se détache de la comparaison, c’est que la notion occidentale de « corps » se trouve dissoute par la langue dans la pensée chinoise. Pour les Chinois, le corps peut se comprendre comme une transformation de la vie, il est infiniment ouvert et demeure à chaque moment dans un état dynamique. La corporisation, une manière de rétablir le lien entre l’homme et le monde, se fonde directement sur cette vision du corps et sur un croisement mutuel entre le sujet et l’objet. Nous mettons également en évidence un processus de désubjectivation et de désobjectivation dans la corporisation. 

Le jury sera composé de : 

  • François Jullien (directeur)
  • Emmanuel Lincot (Institut Catholique de Paris)
  • Léon Vandermeersch (EPHE)
  • Rémi Mathieu (CNRS, CRCAO)
  • Claude Finiz (Université Grenobles ALpes)
  • Sylvain Allano  (invité)
  • Annick Genies-Kruch (invitée)

La soutenance aura lieu le 30 janvier à 13h30 en salle 410 B (Halle aux farines)

Nature >
Mots clés >