-A +A
27.09.2019
Salle 580F - Halle aux Farines

Vivien Feasson : La retraduction comme outil de légitimation du genre : Le cas de la fantasy en langue française

Sous la direction d'Antoine CAZÉ (LARCA)

Au tournant des années 2000, l’arrivée sur les écrans d’adaptations d’oeuvres de fantasy et leur réception plus que favorable semblent avoir initié un tournant dans la réception du genre en France. Sur le marché du livre notamment, la production d’oeuvres nouvelles, majoritairement anglosaxonnes d’origine, atteint chaque année de nouveaux sommets ; parallèlement à cette course en avant, nombre d’éditeurs investissent de plus en plus dans le passé tandis que se multiplient rééditions, révisions mais aussi traductions inédites et retraductions de titres anciens, apparemment considérés comme des classiques indiscutables.
Notre thèse s’est fixée pour but d’interroger les réalités derrière cette apparente abondance, en plaçant au coeur de son approche l’examen de ces retraductions qui semblent aujourd’hui vouloir instituer un véritable patrimoine de la fantasy. D’abord au niveau éditorial, en considérant le passage du genre entre le monde culturel anglo-saxon et celui de la France, les changements dans la réception hexagonale ainsi que l’évolution des conditions de travail des traducteurs. Ensuite et surtout au niveau textuel, en opposant les déclarations aux actes, à travers la comparaison de ce que les premières et secondes traductions choisissent de faire du Seigneur des anneaux, de Conan, de la Roue du Temps et des Chroniques de Dragonlance.

 

Jury :

  • Véronique BÉGHAIN , Professeur, Université Bordeaux Montaigne.
  • Antoine CAZÉ , Professeur, Université Paris Diderot – Paris 7.
  • Vincent FERRÉ, Professeur, Université Paris Est Créteil Val de Marne – Paris 12.
  • Nicolas FROELIGER, Professeur, Université Paris Diderot – Paris 7.
  • Bruno PONCHARAL, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.

 

La soutenance aura lieu le 27 septembre 2019, à partir de 9h30.

Nature >
Mots clés >